Petite introduction à la masturbation
2015/12/21 0

Ce texte a été rédigé dans le cadre du dossier « Écrire entre les genres » piloté par Mathieu Simard.

 

T

iré du Guide de l’usager moyen, recueil d’écrits poétiques inédits en cours d’écriture.

 

Entreprise de détournement poétique didactique et de réécriture de la réglementation corporelle, le Guide de l’usager moyen emprunte à la fois à la tradition scripturale du traité de civilité, tel que pratiqué à la Renaissance par Castiglione dans Le courtisan et par Erasme dans La Civilité puérile, et à sa forme moderne, les guides éducatifs de bonnes mœurs et de bon usage. La première partie, dont je propose quelques extraits, aborde le thème de la masturbation, par l’appropriation d’une structure s’inspirant des guides d’utilisateurs et des marches à suivre et par le détournement d’énoncés poétiques, philosophiques, bibliques et populaires.

 

Mise en garde

  1. Ton corps et tes émotions subissent des transformations qui feront de toi un usager parfait du monde sensible. Tout le monde sensible sait que c’est merveilleux!

Mais il se peut que tu ne ressentes rien du tout, que ton visage demeure impassible, que tu te mettes à parler dans le vide.

C’est la chose la plus normale qui puisse t’arriver. Il n’y a donc aucune raison de t’inquiéter.

  1. Que les uns meurent sans parler, que les autres parlent sans mourir; que les uns meurent en parlant, que les autres parlent en mourant; mais quoi qu’on dise, ce qui se passe entre nous demeure. La vérité, rien que la vérité : du plaisir dans la vie et tout ce que tu as toujours voulu savoir.

Malhonnête qui l’ignore. Les conséquences sont irrémédiables.

 

L’usager moyen trouvera ci-dessous les principes méthodologiques nécessaires pour se réjouir de son état.

 

Méthode 1

1) Adhérer au monde. NE PAS HYPERVENTILER.
2) S’assurer que le nombril du monde est bel et bien le nombril de tout le monde.
3) Actionner un ventilateur et « poursuivre le vent ». Au besoin, prendre conscience du néant.
4) S’en battre les couilles au vent.

 

Méthode 2

1) Procéder à la pige du mouchoir dans la poubelle de son prochain.
2) Fouiller du regard le mouchoir idoine.
3) Pratiquer l’herméneutique du cerne. De préférence, discerner le sens de lʼexistence.
4) Révéler à son prochain que « TOUTTE EST DANS TOUTTE ». Remettre le mouchoir à la poubelle et passer au prochain.

 

Méthode 3

1) Participer à une thérapie de groupe.
2) Revenir aux sources du fondement transentimental.
3) Prendre une grande inspiration. Se sentir « inspiré au plus profond de son être ».
4) Vider son sac. Recommencer au besoin.

 

Méthode 4

1) Se foutre le feu (L’ILLUMINATION).
2) Danser en rond. Faire des bruits de bouche si nécessaire.
3) Observer sa dignité se consumer.
4) Énoncer la vérité.

 

Méthode 5

1) Faire l’éloge du même au même.
2) Toucher à tout ce qui se touche. Le cas échéant, toucher à tous les sujets et pénétrer ses mœurs.
3) Se foutre des faits avec doigté.
4) Perdre toute contenance.