le carrelage aussi est autonome
2018/05/10 0

Ce texte a été écrit dans le cadre du concours Reliures organisé en 2018 par les Jeunes programmatrices de la Maison de la littérature de Québec.

et jointures
crispées
ciment je te hurle
qu’est-ce qu’il faut dire
pour que tu viennes me faire chaud

je pense il y a beaucoup de bruit
te remarquer de loin
est assourdissant

demain ça dure
le reste

je pense l’angle est imparfait
il fallait freiner
au carrefour           trop tard

je ne sais pas on dit souvent
les routes sont glacées on dit
la météo
est mauvaise
rentre chez toi
je n’ai pas arrêté sur l’autoroute
seulement fait des virages

qui t’a prévenu qui
t’a averti
qu’on passerait tout droit

je ne sais pas je viens à tue-tête
crier plus fort que les rues
je ne sais pas si le parapluie
est encore dans l’entrée

à la télé ils ont dit
demande à
ton thérapeute

reflets désossés
c’est remettre à plus loin

je ne sais pas tes cheveux
ont plus ou moins poussé
tes fatigues mortelles
laisse-moi seulement
te reconnaître

j’ai peu de pratique je te veux
tout le temps
on dit la cartouche est à remplacer

je ne t’ai pas rencontré
pour me rappeler tes traits
j’applique la formule

je crois on aura fini la soupe
et lavé la vaisselle
et les figurines sur les toits seront plus jeunes que nous

des prénoms à accorder
des cous qui se retournent j’ai entendu
quelqu’un

on dit combien de temps ça dure
la vieillesse
il faut considérer l’inclinaison
on dit est-ce que tu as
trouvé ton synonyme

on aura traduit
en plusieurs langues ce qu’il reste
sous les bancs
retiré les noyaux
on dit les tuyaux gèlent en hiver
est-ce qu’il fait froid
on aura mis nos lances dans un vase
quelle est notre date
mon amour
où est-ce qu’on s’éteint