La recherche-création en traductologie : un manifeste
, , , et 2018/11/12 0

 

Cette table ronde, animée par Mélanie Rivet (UQO), s’est tenue dans le cadre de la journée d’étude « Repenser la traductologie par la recherche-création » organisée le 21 mars 2018 par la professeure Madeleine Stratford (UQO). Participants : Laurent Aussant, Éric Charlebois, Alexandre Dubé Belzile et Benoit Laflamme (UQO).


L’objectif de cette table ronde réunissant des candidats à la maîtrise en études langagières de l’Université du Québec en Outaouais était de faire valoir la pertinence et le potentiel de la recherche-création en traductologie. Tour à tour, les participants se penchent sur la question d’un modèle théorique unique en recherche-création pour se prononcer plutôt en faveur d’une pluralité d’approches. Ensuite, la façon dont la recherche-création peut contribuer à revaloriser le statut du traducteur ou de la traductrice littéraire est abordée. Enfin, les étudiants s’expriment sur les concepts et les méthodologies que la recherche-création permet d’explorer, mais qui seraient difficiles à envisager en traductologie traditionnelle. Un des éléments observés est que la recherche-création permet de se pencher sur le sujet traduisant et sa relation avec le texte à traduire ou l’acte de traduction. La discussion porte en grande partie sur la génétique textuelle, qui permet d’observer et d’étudier les choix effectués en cours de traduction.