Le jardin de l’ombilic

Par |2021-05-26T09:51:55-05:003 juin, 2021|Nouvelles, Textes de creation|

Je ne me savais pas. Je ne me savais pas en ces lieux primitifs. Ces lieux confidents qui renoncent au silence. Un espace étroit, au fond de ma tête, entre l’argile et l’envie. Un petit espace, petit comme une aiguille.