En résidence

Le Crachoir de Flaubert accueille des chercheur-créateurs ou des chercheure-créatrices en résidence qui bénéficient d’un espace privilégié pour explorer les différentes possibilités de sa double posture. La résidence est un lieu virtuel que l’artiste peut investir de la manière qui lui convient le mieux. À mi-chemin entre le blogue, la chronique et le feuilleton, cette résidence permet à l’artiste d’exposer à un vaste public les résultats de sa réflexion ou de sa création, les hypothèses qui sont les siennes, ses coups de tête et ses coups de gueule concernant la recherche-création. Ce lieu unique au monde lui appartient le temps de son séjour parmi nous et les propos tenus ici n’engagent que l’artiste, qui a carte blanche pour créer et réfléchir.

Pour postuler à cette résidence, en tout temps, veuillez contacter l’équipe avec une courte description de votre projet en écrivant à l’adresse suivante : contact@lecrachoirdeflaubert.org

Chercheurs-créateurs et chercheures-créatrices en résidence
2014 : Cassie Bérard
2015 : Vincent Mauger
2016 : Danielle Boutet
2017 : Chloé Savoie-Bernard
2017-2018 : Nicholas Giguère
2018 : Naomi Fontaine
2019 : Fanie Demeule
2019 : Valérie Forgues
2019 : Stéphane Ledien

The Haunting / Elle s’appelait Jessica

Par |2021-02-17T10:27:16-05:004 mars, 2021|Poésie, Poésie, Sébastien Emond|

je suis devenu tour à tour      homme           femme            mutant.e        émanation      serpent.e            scélérat.e        fragile              déprimé.e       hideux.se                    colossal.e        magnifique      gore            viscéral.e et hanté.e               hydre singe et titan

Dieu seul sait

Par |2021-01-15T11:48:15-05:0011 février, 2021|Maude Déry, Poésie|

Personne ne t’a jamais enseigné
à te méfier
des grands sages
venus habiter
les recoins inquiets
de ton corps

sous ton lit
leur dentier
se fraie un chemin
dans la poussière

toi qui ne connais la vieillesse
qu’à travers ses cris

 

***

Dès l’aurore […]

Mauvaises graines

Par |2021-01-04T14:46:18-05:0014 janvier, 2021|Non classé, Nouvelles, Stéphane Ledien|

Bertin, le journaliste attablé dans la salle à manger, plisse les lèvres. Il compatit. Ou il affecte de. Un site d’« informations urbaines » l’a envoyé de Montréal jusqu’ici, dans cette grande maison en pierres des champs où une femme retraitée vit seule depuis près de dix ans. Micheline a accepté l’entrevue pour que cessent les jugements, les harcèlements.