Tentative no5 — Extrait d’un théâtre d’été
2013/09/04 0

Ce texte a été écrit sous contraintes dans le cadre de la Tentative d’épuisement d’une œuvre de Riopelle tenue au Musée National des beaux-arts du Québec le 5 avril 2013, pendant la Nuit de la création.

 

— Salut Rosa, c’est moi.

— Hey man, ça va?

— Pas vraiment, ça avance pas comme je veux pis ça me fait chier.

— Laisse-toi aller pis ça va être correct.

— Je manque de place, c’est trop petit ici pour ce que je veux faire.

— Nos seules limites sont celles qu’on accepte.

— Arrête-moi tes philosophies, viens m’aider à la place. J’ai des trucs à bouger pis t’es

forte, la grosse!

— Y’a encore ben juste une chose que j’suis pas capable de te faire bouger.

— Ben oui, ben oui. Tu te mettras à poil, j’ai besoin d’un modèle. Ça fera lever le

pinceau.

— C’est pas parce que le pinceau lève que ça fait une œuvre.