Jubilé de saphir
2017/04/19 0

Ce texte a reçu le premier prix du concours de création littéraire « Transmission », organisé par le Salon des littératures de Québec en collaboration avec Le Crachoir de Flaubert. Le dévoilement des gagnants a eu lieu le 24 mars 2017.

 

par la terre l’arbre s’impose
et c’est sous son écorce que tu mues
tes peaux encore jeunes
cache-cache déloyal

sang qui coule couleur de mer
mère gantée enfant gâté

un jour l’anonymat se fera ossuaire d’argent, d’or, de diamant te voici nouvelle monarque
ta main sur l’Amérique dépossédée je suis le sujet de ton courroux
dis à Powhatan mon père que ton nom n’est pas nature

ni nitamicin
ni pejik

et quand chardon, trèfle et autre fleur de lotus
se plient se ploient
la feuille d’érable devient l’automne qu’on ne connaît pas là-bas

je suis allégeance au creux de ton amour, haine d’appartenance comme l’animal
j’enracine les messages : à mes branches nues se colle l’outremer

succession de quel fils d’héritage déchu en ligne droite de courir
enlignés vers le trône

permission royale des grandes découvertes
les gens qui veulent quelque chose de toi
le sixième amour sens
la relation des comètes quand la nuit dort aussi

absolution des chevaliers de la couronne lourde, s’enfonce dans la rivière
nos couronnes de plumes flottent et volent
troc de l’âme miroir, chaviré le fusil

tu as réussi à cacher l’hiver dans le ventre de la reine