Maude Deschenes-Pradet

À propos Maude Deschênes Pradet

Maude Deschênes-Pradet est originaire de Québec. Elle enseigne la littérature et la création littéraire à l’Université de Sherbrooke et à l’Université du Québec à Rimouski. Elle s’intéresse, entre autres, à la spatialité littéraire et aux littératures de l’imaginaire. Elle détient un doctorat en littérature et création de l’Université de Sherbrooke, pour lequel elle a bénéficié d’une bourse Vanier. Son premier roman, La corbeille d’Alice, finaliste au prix Senghor 2014, racontait une histoire d’amour impossible, située entre Québec et Dakar. Son deuxième roman, Hivernages, gagnant du prix des Horizons imaginaires 2019, explorait la tendresse et la résilience de personnages singuliers dans un hiver interminable. Son essai Habiter l’imaginaire : Pour une géocritique des lieux inventés a été finaliste au prix Jean-Éthier-Blais 2020. Elle enseigne aussi le yoga.

La créature

Par |2013-02-04T06:09:50-05:004 février, 2013|Nouvelles, Textes de creation|

Tu t’es retournée, tu as traversé la pièce en sens inverse. Tes pas sont demeurés silencieux sur les dalles, amortis par les semelles de tes souliers de course. Pour une fois, tu aurais voulu qu'ils claquent comme des coups de tonnerre. Ton regard noyé, accusateur, a accroché celui de Simone. Tu as secoué la tête. Tu n’as pas crié, parce que ce cri aurait tout cassé.