« Inconnu et appartenance : la filiation comme moteur de création » : une conférence de Mélissa Verreault
2017/04/24 0

 

L

e 2 mars dernier, à l’Université Laval, Le Crachoir de Flaubert a eu l’honneur de recevoir Mélissa Verreault dans le cadre de son cycle de conférences sur la recherche-création intitulé « Les possibles langagiers », organisé par Treveur Petruzziello, Laetitia Rascle Beaumel et Virginie Savard. L’écrivaine et chargée de cours en création littéraire à l’Université Laval a pu nous entretenir du rôle de la filiation et de l’appartenance dans sa pratique créatrice.

Mélissa Verreault a publié trois romans : Voyage Léger (finaliste au Prix France-Québec 2012), L’angoisse du poisson rouge (finaliste au Prix des libraires du Québec 2015) et Les voies de la disparition (2016), ainsi qu’un recueil de nouvelles, Point d’équilibre (Prix du CALQ – Œuvre de l’année pour la région de Chaudière-Appalaches 2013), tous parus aux Éditions de la Peuplade. Elle a également écrit un court roman pour les apprenants du français, Les couleurs primaires (2016), publié aux Éditions Didier en France. À ces publications s’ajoutent de nombreux textes parus dans différentes revues. Elle a également nourri un blogue, Chroniques italiennes, devenu, depuis son retour au pays, Chroniques lévisiennes.