Josee Ratte

À propos Josée Ratté

Josée Ratté est étudiante à l'Université Laval à la maîtrise en recherche-création  sous la supervision d’Alain Beaulieu. Son mémoire de recherche se décline en deux sections, l’une comprenant une réflexion de la place du suicide dans la littérature et l’autre prenant la forme d’un roman ayant pour thème central le suicide. Très impliquée dans son milieu, elle porte plusieurs chapeaux qui lui permettent de relever différents défis. Tout d’abord, elle est journaliste pour le journal étudiant de son université, Impact Campus, ainsi qu’Intercom magazine, journal des étudiants en communication. Elle dirige des ateliers d’aide en français au Cégep de Sainte-Foy, fait du tutorat au Cégep Limoilou et enseigne le français langue seconde.

Onze décembre 2007

Par |2018-07-23T13:50:18-05:0025 juillet, 2018|Non classé|

Ta mère insistait pour que tu te soignes, ton père, miroir de ta déchéance, te répétait tes qualités : faible, malade, incompétent. Tu espérais un support, j'avais ça en stock. Je me trouvais là, ça aurait pu être n’importe qui. Tu la voulais, elle. La baiser, elle. Moi? Je t’offrais ta dose quotidienne d’antidépresseur.

La représentation du suicide dans la littérature contemporaine : le cas de La montagne rouge (SANG) de Steve Gagnon

Par |2019-03-05T01:01:11-05:0025 avril, 2018|Non classé|

Pour ma part, je m’intéresse à la voix du survivant, c’est-à-dire au récit écrit au je qui donne la parole au proche d’une suicidé. Je vais débuter par une analyse de la représentation du suicide dans la littérature en me questionnant sur la fonction que celui-ci remplissait, puis, ultimement, je présenterai le suicide dans l’œuvre La montagne rouge (SANG) de Steve Gagnon.