Par / 21 juin, 2019
La tuerie a squatté trois jours durant les gras titres du Journal de Québec et du Soleil, et délié les langues des radios poubelles. « Le chasseur de contraventions ». C’est comme ça que certains internautes ont, par dérision, appelé l’assassin...
Par / 21 juin, 2019
La tuerie a squatté trois jours durant les gras titres du Journal de Québec et du Soleil, et délié les langues des radios poubelles. « Le chasseur de contraventions ». C’est comme ça que certains internautes ont, par dérision, appelé l’assassin...

Ponctuellement, Le Crachoir de Flaubert accueille un chercheur-créateur ou une chercheure-créatrice en résidence qui bénéficie d’un espace privilégié pour explorer les différentes possibilités de sa double posture. La résidence est un lieu virtuel que l’artiste peut investir de la manière qui lui convient le mieux.  À mi-chemin entre le blogue, la chronique et le feuilleton, cette résidence permet à l’artiste d’exposer à un vaste public les résultats de sa réflexion ou de sa création, les hypothèses qui sont les siennes, ses coups de tête et ses coups de gueule concernant la recherche-création.

Découvrir

Textes de

Création

Les textes de création peuvent relever des littératures narratives (nouvelle, conte, récit) comme de la poésie, de l’essai, du théâtre, de la chanson, etc. Il n’existe à proprement parler aucune contrainte de genre. Nous acceptons aussi les créations qui ne sont pas des textes; ainsi, la revue publie des images, des vidéos et des sons qui relèvent de n’importe quelle forme d’art.

Découvrir

Textes de

Réflexion

cette section se concentre sur la création en milieu universitaire en l’abordant par différents chemins : l’enseignement, le mémoire et la thèse en création, la méthodologie, les réalisations, le type de savoir engendré, etc.

Découvrir

Textes de

Réflexion

cette section se concentrent sur la création en milieu universitaire en l’abordant par différents chemins : l’enseignement, le mémoire et la thèse en création, la méthodologie, les réalisations, le type de savoir engendré, etc.

Découvrir

Les comptes rendus visent à situer la pensée déployée dans un ouvrage donné dans le vaste champ du savoir sur la création littéraire ou sur la recherche-création. Ainsi, Le Crachoir souhaite proposer une revue des parutions traitant des problématiques qui sont au cœur de son mandat : réfléchir à la création en milieu universitaire et démontrer tout le dynamisme créatif et intellectuel de celui-ci.

Découvrir

Les comptes rendus visent à situer la pensée déployée dans un ouvrage donné dans le vaste champ du savoir sur la création littéraire ou sur la recherche-création. Ainsi, Le Crachoir souhaite proposer une revue des parutions traitant des problématiques qui sont au cœur de son mandat : réfléchir à la création en milieu universitaire et démontrer tout le dynamisme créatif et intellectuel de celui-ci.

Découvrir

On ne se rencontre qu’en se heurtant et chacun portant dans ses mains ses entrailles déchirées accuse l’autre qui ramasse les siennes.

Gustave Flaubert

Aux yeux des bien des gens elle pouvait passer pour bizarre et solitaire – et d’ailleurs, en un sens, c’est ce qu’elle était. Mais elle avait aussi fait l’expérience, une bonne partie de sa vie, de se sentir entourée de gens qui souhaitaient accaparer son attention, son temps et son âme. Et, d’ordinaire, elle les laissait faire.

Alice Munro

Je suis Dina. Mes pieds sont des piliers dans le sol. Ma tête est sans poids et reçoit tout : les bruits, les odeurs, les couleurs. Les images bougent autour de moi. Les gens. Le vent. Une odeur piquante de bois brûlé et de suie. D’abord il y a les yeux, sans tête ni corps. Comme faisant partie de ma fatigue. Dans lesquels se reposer. Je n’ai jamais rencontré un tel homme. Un pirate?

Herbjørg Wassmo

L’écriture c’est l’inconnu. Avant d’écrire on ne sait rien de ce qu’on va écrire. Et en toute lucidité. C’est l’inconnu de soi, de sa tête, de son corps

Marguerite Duras

L’amour, telle la douleur nue, vite asséchée, garde parfois un regard cannibale.

Assia Djebar

Ma grand-mère m’a appris très tôt comment cueillir les étoiles : la nuit, il suffit de poser une bassine d’eau au milieu de la cour pour les avoir à ses pieds.

Fatou Diome

Par / 21 juin, 2019
La tuerie a squatté trois jours durant les gras titres du Journal de Québec et du Soleil, et délié les langues des radios poubelles. « Le chasseur de contraventions ». C’est comme ça que certains internautes ont, par dérision, appelé l’assassin...

Ponctuellement, Le Crachoir de Flaubert accueille un chercheur-créateur ou une chercheure-créatrice en résidence qui bénéficie d’un espace privilégié pour explorer les différentes possibilités de sa double posture. La résidence est un lieu virtuel que l’artiste peut investir de la manière qui lui convient le mieux.

Découvrir

Textes de

Création

Les textes de création peuvent relever des littératures narratives (nouvelle, conte, récit) comme de la poésie, de l’essai, du théâtre, de la chanson, etc. Il n’existe à proprement parler aucune contrainte de genre. Nous acceptons aussi les créations qui ne sont pas des textes; ainsi, la revue publie des images, des vidéos et des sons qui relèvent des n’importe quelle forme d’art.

Découvrir

Textes de

Réflexion

cette section se concentrent sur la création en milieu universitaire en l’abordant par différents chemins : l’enseignement, le mémoire et la thèse en création, la méthodologie, les réalisations, le type de savoir engendré, etc.

Découvrir

Comptes-

Rendus

Cette section propose des comptes rendus d’ouvrages abordant la question de la création artistique sous toutes ses formes, ainsi que les problématiques propres à la recherche-création en milieu universitaire.

Découvrir

On ne se rencontre qu’en se heurtant et chacun portant dans ses mains ses entrailles déchirées accuse l’autre qui ramasse les siennes.

Gustave Flaubert

Aux yeux des bien des gens elle pouvait passer pour bizarre et solitaire – et d’ailleurs, en un sens, c’est ce qu’elle était. Mais elle avait aussi fait l’expérience, une bonne partie de sa vie, de se sentir entourée de gens qui souhaitaient accaparer son attention, son temps et son âme. Et, d’ordinaire, elle les laissait faire.

Alice Munro

Je suis Dina. Mes pieds sont des piliers dans le sol. Ma tête est sans poids et reçoit tout : les bruits, les odeurs, les couleurs. Les images bougent autour de moi. Les gens. Le vent. Une odeur piquante de bois brûlé et de suie. D’abord il y a les yeux, sans tête ni corps. Comme faisant partie de ma fatigue. Dans lesquels se reposer. Je n’ai jamais rencontré un tel homme. Un pirate?

Herbjørg Wassmo

L’écriture c’est l’inconnu. Avant d’écrire on ne sait rien de ce qu’on va écrire. Et en toute lucidité. C’est l’inconnu de soi, de sa tête, de son corps

Marguerite Duras

L’amour, telle la douleur nue, vite asséchée, garde parfois un regard cannibale.

Assia Djebar

Ma grand-mère m’a appris très tôt comment cueillir les étoiles : la nuit, il suffit de poser une bassine d’eau au milieu de la cour pour les avoir à ses pieds.

Fatou Diome